Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

La BERD accorde un prêt de 5 millions d’euros à la CIL pour soutenir les PME

Crédit photo: Shutterstock

Tunis — Un accord de financement de 5 millions d’euros a été signé, mardi matin, à Tunis, entre la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) et la Compagnie Internationale de Leasing (CIL) pour soutenir les Petites et moyennes entreprises (PME). Il s’agit de la 3e ligne de financement après une première ligne en 2014 de 15 millions d’euros et une 2e ligne en 2016 de 25 millions de dinars. Ledit prêt est remboursable sur cinq ans et devrait aider la CIL à financer l’acquisition de véhicules et d’équipements pour les petites entreprises locales, a indiqué Antoine Sallé de Chou, chef de bureau de la BERD en Tunisie.

« La BERD est heureuse de soutenir ce grand acteur du secteur dans l’accompagnement des PME tunisiennes surtout que ce prêt vient à un moment très important pour le secteur du leasing qui a beaucoup souffert ces 18 derniers mois de l’assèchement de la liquidité, » a-t-il souligné. Le responsable a ajouté que la BERD continuera ses discussions avec la CIL en 2020 pour lancer un nouveau produit en Tunisie dédié au financement des chaînes de valeur vertes pour aider la CIL à attaquer ce nouveau segment du leasing sur des équipements qui ont un impact environnemental.

« Il y aura donc un package de subventions pour inciter la CIL et les PME à utiliser ce nouveau financement et découvrir les avantages environnementaux mais également commerciaux et financiers de l’utilisation d’équipements plus verts, » a-t-il précisé. Dans une déclaration, à l’agence TAP, Antoine Sallé de Chou a souligné que la BERD espère finir l’année autour de 200 millions d’euros de financements.

- Publicité -

« Cela serait pour la BERD la deuxième meilleure année depuis le début de ses activités en Tunisie, » a-t-il dit, rappelant que la BERD a consacré en 2019 un important financement pour l’assainissement au bénéfice de l’ONAS, outre les autres financements dans le secteur du leasing et un financement dans la micro-finance.

« On espère signer bientôt un financement dans le secteur de l’automobile ainsi que dans celui de l’huile d’olive, » a-t-il fait savoir, qualifiant cette année de fructueuse également pour l’activité de soutien aux PME via l’assistance technique apportée par la BERD, selon lui, à près de 250 PME. Pour sa part, Salah Souki, directeur général de CIL s’est dit réjoui de la signature de cet accord de prêt qui va pouvoir aider la compagnie à couvrir une partie de ses besoins en crédits estimés à environ 150 millions de dinars par an.

« Sans ce genre de financements de la part de bailleurs de fonds de renommée comme la BERD ou autres institutions financières étrangères et tunisiennes on ne peut pas travailler, » a-t-il dit, signalant le manque de crédits accordés en Tunisie. « Le crédit contribuera à remédier au manque de financements qui affecte le secteur depuis longtemps et à renforcer la compétitivité des petites entreprises tunisiennes en facilitant l’accès aux crédits, » a-t-il souligné.

Ainsi, de nombreuses entreprises privées pays voient leur croissance entravée par un manque de financement et de liquidité. Les micros, petites et moyennes entreprises sont au cœur de l’économie tunisienne. Elles sont plus de 80 milles et représentent 40 % du PIB.

À noter que, depuis le démarrage de ses activités en Tunisie en 2012, la BERD a investi plus de 874 millions d’euros répartis sur 42 projets et fournit une assistance technique à près de 1000 PME. La banque investit pour rendre l’économie tunisienne plus compétitive via des marchés plus ouverts et une gouvernance renforcée, promouvoir l’inclusion économique des femmes, des jeunes et des populations vivant dans des régions reculées, renforcer la résilience du secteur financier et soutenir la transition de la Tunisie vers une économie verte.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

- Publicité -

Commentaires