Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

- Offre Promo -

Tunisie : Kaïs Saïed reçoit le président du haut Conseil d’Etat libyen

Tunisie : Kaïs Saïed reçoit le président du haut Conseil d'Etat libyen

Tunis, (avec Xinhua) – Le président de la République, Kaïs Saïed, a reçu mardi dans la soirée au palais de Carthage, Khaled al-Mechri, président du haut Conseil d’État libyen, a-t-on appris auprès de la présidence tunisienne.

À cette occasion, M. Al-Mechri « a adressé ses félicitations au nouveau président d’avoir gagné la confiance des Tunisiens », selon la même source.

Le responsable libyen, un ancien proche de la branche des Frères musulmans, a saisi l’occasion pour souhaiter au président élu toute la réussite dans l’accomplissement des aspirations des Tunisiens et de diriger le pays vers de nouveaux progrès et développements.

Le président de Conseil suprême libyen a informé le chef d’État tunisien de l’évolution de la situation en Libye et des grandes lignes de son initiative visant à trouver un règlement global à la crise libyenne et au processus de rédaction d’une nouvelle constitution.

- Publicité -

Al-Mechri a, par ailleurs, exprimé l’espoir de voir la Tunisie « continuer à jouer un rôle positif dans la résolution du dossier libyen et contribuera à l’instauration de la sécurité et de la stabilité dans toutes les régions de la Libye », peut-on lire dans un communiqué citant le haut responsable libyen.

Pour sa part, le président de la République tunisienne a rappelé les étroites relations historiques existant entre les deux pays tout en saluant les résultats des relations entre les peuples tunisien et libyen. M. Saïed a également souligné l’interdépendance des intérêts et l’unité du destin entre les deux peuples, tunisien et libyen.

Le président tunisien a affirmé à son hôte la position tunisienne sur la question libyenne et l’adhésion de son pays (Tunisie) à la légitimité internationale visant à trouver un règlement politique global servant les intérêts du peuple libyen, préservant sa souveraineté et son intégrité territoriale et « rétablissant la sécurité et la stabilité dans ce pays frère (…) la solution devait être fondée sur la propre volonté des Libyens, à l’écart de quiconque pression étrangère », toujours selon la présidence tunisienne.

Le chef de l’État tunisien a, par ailleurs, souligné la détermination de son pays à œuvrer pour être une force de proposition et une partie contribuant à la recherche de solutions effectives à la crise libyenne, tout en soulignant que « la sécurité de la Libye se croise avec celle de la Tunisie ».

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

- Publicité -

Commentaires