Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

- Offre Promo -

Tunisie : Trois films mettant les femmes à l’honneur primés à Carthage

Tunisie : Trois films mettant les femmes à l'honneur primés à Carthage

Tunis – Le Tanit d’Or des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) 2019 a été attribué au film « Noura Rêve », réalisé par la Tunisienne Hinde Boujemaa. La Tunisie est ainsi primée aux JCC pour la seconde année consécutive par le grand prix du festival, décerné à la meilleure œuvre dans la catégorie long-métrage de fiction. « On soulève des sujets tabous afin de lancer un dialogue social, car en Tunisie et dans le monde arabe on en parle rarement », a expliqué à la presse la vedette du film, Hend Sabri.

Le Palmarès de la compétition officielle de cette 30ème édition des JCC, session Nejib Ayed, a été annoncé hier soir, au cours d’une cérémonie organisée au théâtre de l’opéra à la cité de la culture à Tunis. Les prix sont attribués par des jurys de la compétition officielle désignés par le Festival et la chaîne TV5 Monde, l’une des institutions partenaires des JCC dans la Compétition Tahar Cheriaa, Prix de la meilleure première oeuvre.

Dans cette compétition officielle, la Tunisie remporte un total de trois Tanits d’or décernés à deux fictions et un documentaire, « Noura Rêve » de Hind Boujemaa, « True Story » d’Amine Lakhnech et « All Come from Dust » de Younes Ben Slimen. Un Tanit d’argent et Tanit de bronze sont respectivement attribués à la fiction « Charter » de Sabry Bouzid et au documentaire « L’Absence » de Fatma Riahi. Une distinction pas sans surprise pour « Un fils » de Mehdi M.Barsaoui qui a eu une Mention spéciale du jury.

Un public assez nombreux présent à la première arabe et africaine du film en plus de l’avis favorable de la critique depuis sa première mondiale à la Mostra de Venise le qualifiait plutôt pour l’un des Tanits de la compétition. Le Tanit de bronze remporté par « Scales » film de la Saoudienne Shahad Ameen serait le premier prix jamais décerné à une réalisatrice de ce pays qui commence à s’ouvrir sur les manifestations artistiques à travers le Monde.

- Publicité -

Le Continent noir se distingue par un Tanit d’argent remis au film « Atlantique » de la franco-Sénégalaise Mati Diop. Ce film Grand prix du Festival de Cannes 2019, a réussi à décrocher aussi le prix de la meilleure musique originale, création de la Koweitienne Fatima Kedaïri. Le Sénégal remporte aussi un second Tanit de bronze pour « Cinq Étoiles » de Mame Woury Thioubou.

Côté Monde arabe, le Soudan a raflé 4 prix dont le Tanit d’or pour le documentaire « Talking About Tree » de Suhaib Gacem El Bari, dans la Compétition pour le prix Tahar Cheriaa de la meilleure 1ère œuvre. Le prix du meilleur scénario est remis au Soudanais Amjad Abou Alala pour le film « You will die at Twenty ». « Adam » de la Marocaine Monia Touzani remporte le Prix du meilleur montage et le prix de la meilleure image.

L’Algérie rafle un seul prix de la meilleure interprétation masculine décerné à Elyes Salem pour son rôle dans l’impressionnant road movie « Abou Leila » d’Amin Sidi-Boumedien. Les divers prix officiels annoncés samedi sont décernés au terme d’une édition organisée du 26 octobre au 02 novembre 2019.

Sur les 12 longs métrages de fiction en compétition lors de cette édition des JCC, cinq œuvres ont été réalisées par des femmes.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

- Publicité -

Commentaires